La méditerranée concerne les 28 ! Construisons des ponts, pas des murs !

Le jeudi 9 octobre, les Ministres compétents en matière d'immigration et d'asile regroupés au sein du Conseil Justice et Affaires Intérieures de l’U.E. se sont réunis au Centre de conférence au Kirchberg. Plusieurs organisations de la société civile ont profité de cette occasion pour remettre un texte à Jean Asselborn, Ministre des Affaires Etrangères et Européennes, à la présidence italienne et à la Commission européenne.

Autour du mot d’ordre, « la méditerranée concerne les 28 ! Construisons des ponts pas des murs ! » traduit en 24 langues, nous avions la volonté d’afficher nos inquiétudes face aux drames qui se jouent tous les jours dans la méditerranée où des personnes perdent la vie dans la plus grande ignorance, mais aussi nos espoirs de voir un jour apparaître une politique européenne, humaine et solidaire.

g) the-mediterranean-concerns-all-28

La Méditerranée concerne les 28
Construisons des ponts, pas des murs!
Faut- il, faut-il, faut-il …. ?
Faut-il expliquer à nouveau la situation dramatique des migrants et réfugiés en Méditerranée ?
Faut- il continuer à faire le décompte des naufragés dont la liste s’allonge de jour en jour ?
Faut-il encore que des drames plus effroyables secouent la conscience de l’opinion publique ?
Faut-il que les drames répétitifs ne soient plus des nouvelles dignes d'être relatées et disparaissent des médias comme la faim dans le monde ?
Faut-il que la priorité soit donnée à la protection de nos frontières de la forteresse Europe plutôt qu' à la protection des femmes, hommes et enfants migrants ?
Faut-il rappeler que les murs et les barbelés n’ont jamais tenu, qu’ils ne font qu'augmenter les risques des personnes et les tarifs des passeurs ?
Faut-il laisser des milliers de personnes souffrir et mourir à nos frontières ?
Peu de migrants quittent volontairement leur terre et leurs proches. Ce sont souvent des situations extrêmes, inhumaines qui poussent les gens à quitter leurs demeures et risquer leur vie sur la Méditerranée où nombreux sont ceux qui trouvent la mort. L'UE doit utiliser les moyens concrets dont elle dispose pour mettre fin à ces situations inhumaines dont elle est complice.
Pour une politique cohérente et concertée prenant en considération les richesses produites par les migrants.
Nous ne cesserons de rappeler aux Ministres des Etats membres et à la Commission européenne réunis en ce 9 octobre 2014 en Conseil à Luxembourg
--notre Indignation,
--notre Colère,
--notre Impatience face au manque de stratégie et à l'accélération de cette situation dramatique.
Suivant l'article 2 de la Charte des Valeurs fondamentales de l’UE: "Toute personne a droit à la vie »
Nous sommes tous conscients de cette situation dramatique !
Dès lors il ne suffit plus que femmes et hommes politiques expriment à répétition leurs regrets, dénoncent les passeurs, s’inclinent devant des centaines de cercueils, se désolent en choeur devant ces situations dramatiques !
Faut- il, faut-il, faut-il …. ?
Oui, il faut agir ! Maintenant !
Il faut agir dans de nombreux domaines !
- pour une politique d’immigration cohérente et concertée
- pour un partage des responsabilités dans l'accueil des réfugiés entre tous les Etats membres de l’UE selon des critères clairs et équitables bien définis,
- pour l’affirmation des valeurs humanistes de l’UE et pour leur défense face à la montée des partis et des groupes extrémistes,
- pour une politique de développement plus généreuse dans les pays d'origine des migrants !
Les politiques ont pour ambition d’améliorer les conditions de vie des citoyens de l'UE.
Faut-il pour autant mettre en place l’exclusion, des murs et des barbelés aux frontières de l’UE, des satellites pour les surveiller ?
Faut-il mettre autant de vies en danger ?

La Méditéranée concerne les 28
Construisons des ponts, pas des murs!
Luxembourg, le 9 octobre 2014
AEDH,
ALOS –LDH,
Amnesty International,
ASTI,
Caritas Luxembourg,
CEFIS,
CLAE,
CPJPO

Bilan des inscriptions des ressortissants communautaires aux élections européennes de 2014

Une conférence de presse a été organisée le 29 avril à 11 h 15 au Ministère de la Famille en présence de Corinne Cahen, Ministre de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région, Christiane Martin, directrice de l’OLAI, et Christoph Schroeder directeur de la Maison de l’Europe. À cette occasion, le CEFIS a présenté le bilan des inscriptions des ressortissants communautaires aux élections européennes qui se dérouleront le 25 mai 2014.

Le dossier de presse est disponible ici

Le powerPoint ici

Lëtzebuerg 100%

Tous les ans le CEFIS publie une brochure en format A5 comprenant des données sur la société luxembourgeoise. Cette brochure est disponible dans les locaux du CEFIS ou sur demande au 44 743 501 ou cefis@cefis.lu

La brochure est également en téléchargement libre ici

Luxembourg 100%

La dernière étude du CEFIS

RED 18 : Travail et intégration des migrants
Recrutement, reconnaissance, relations sociales
Parcours des travailleurs issus des pays tiers au Luxembourg
Auteurs : Laurence Gillen, Altay Manço, Fréderic Mertz

Cette dernière publication du CEFIS présente une analyse de l’intégration des ressortissants des pays tiers au et par le travail.

Synthèse du Red 18 cliquez ici

Pour obtenir cette publication, veuillez vous adresser à
frederic.mertz@cefis.lu, tel 44 743 507
laurence.gillen@cefis.lu, tel 44 743 519

Capture d’écran 2014-02-17 à 14.56.26

User Manual pour les commissions consultatives communales d'intégration

Le CEFIS a mis en place un guide destiné aux responsables communaux, aux membres des CCI, responsables associatifs et tous les citoyens qui désirent s’investir dans la politique locale.

Le guide contient une démarche en six étapes pour réaliser une campagne de sensibilisation afin d’inciter les personnes de nationalité étrangère de s’inscrire sur les listes électorales.

Les prochaines échéances sont d’abord les élections européennes de mai 2014 où les ressortissants communautaires ont la possibilité de voter pour le Luxembourg à condition de s’inscrire sur les listes électorales jusqu’au 27 février 2014 inclus. Puis, il y aura les élections communales qui se dérouleront en octobre 2017, ouvertes à tous les ressortissants étrangers qui résident au Luxembourg depuis 5 ans. Il y a la possibilité de s’inscrire sur les listes électorales tout au long de l’année. Une simple démarche dans votre commune suffit !

Pour télécharger le guide cliquez ici